{{r.fundCode}} {{r.fundName}} {{r.series}} {{r.assetClass}}

Découvrez la nouvelle expérience numérique de RBC iShares.

Vous y trouverez tout ce qui concerne les FNB : stratégies de placement, produits, perspectives et plus encore.

Les Canadiens ont plusieurs options pour épargner en vue de la retraite. Alors, que peut-on faire pour se préparer à la retraite, en dehors des prestations du gouvernement et des régimes d’épargne collectifs ? Les deux régimes d’épargne les plus populaires sont le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et le compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Voici leur fonctionnement et leurs avantages respectifs.

Qu'est-ce qu'un REER ?

Un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un compte conçu pour aider les Canadiens à préparer leur avenir. Vous pouvez y détenir toute une gamme de placements, comme des fonds communs, des fonds négociés en bourse, des certificats de placement garanti (CPG), des obligations et des actions.

En enregistrant votre régime d’épargne-retraite, vous passez essentiellement un contrat avec le gouvernement : vous mettez de l’argent de côté pour la retraite et il vous offre certains avantages en retour. Ce sont ces avantages qui font la spécificité des REER.

Les avantages du REER

  1. Vous pouvez reporter le paiement de l’impôt sur chaque dollar que vous cotisez à votre REER, jusqu’à un certain plafond,tant que l’argent reste dans votre compte. Disons par exemple que vous touchez un salaire de 50 000 $ cette année. Vous versez 5 000 $ de cette somme à votre compte REER. Vous n’aurez aucun impôt à payer sur ce montant avant de le retirer de votre REER. Vous pourrez déduire cette cotisation directement de votre revenu dans votre déclaration fiscale. Seuls les 45 000 $ restants seront imposables.
  2. Vous pouvez reporter le paiement de l’impôt sur les gains de placement réalisés dans le REER, tant que l’argent reste dans votre compte. Lorsque les intérêts et les revenus de placement ne sont pas imposés, vous avez plus d’argent à investir et à faire croître. Vous aurez donc plus d’argent à dépenser à la retraite.
  3. Vous pourriez être dans une tranche d’imposition inférieure au moment le plus important. Quand vous commencerez à retirer de l’argent de votre REER, votre revenu sera probablement moindre que ce qu’il était lorsque vous travailliez. Il se situera donc dans une tranche d’imposition inférieure, et vous aurez alors moins d’impôt à payer sur vos retraits.

Combien puis-je cotiser à un REER ?

Il y a des règles sur la somme que vous pouvez cotiser chaque année et sur ce qui se produit lorsque vous ne cotisez pas à hauteur du plafond autorisé. Vous pouvez cotiser à votre REER jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteignez 71 ans. Votre REER doit ensuite être converti en un autre instrument de placement, comme un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). 

  • Plafond annuel : Le montant varie d’une année à l’autre. En 2022, la cotisation maximale correspond au moindre des montants suivants : 29 210 $ ou 18 % de votre revenu gagné de l’année précédente (plus toutes les déductions REER non utilisées d’années antérieures). En 2023, la limite passera à 30 780 $.
  • Report des droits : Si vous avez des droits de cotisation inutilisés des années antérieures, vous pouvez les reporter à une autre année, jusqu’à concurrence du plafond annuel.

Qu’est-ce qu’un CELI ?

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un autre compte enregistré conçu pour inciter les personnes à épargner en vue de la retraite et d’autres objectifs. Vous pouvez commencer à cotiser à ce régime dès que vous atteignez 18 ans. Votre compte peut demeurer ouvert tant et aussi longtemps que vous le voulez.

Les avantages du CELI

Comme un REER, le CELI peut regrouper une gamme de produits de placement, comme des CPG, des fonds communs, des fonds négociés en bourse, des actions et des obligations. La différence est que vos cotisations au CELI sont faites à partir de revenus après impôt. Autrement dit, vous devrez payer de l’impôt sur vos cotisations avant de les déposer dans votre compte. Les retraits ne sont toutefois pas imposés. Cela comprend les gains de placement réalisés dans le CELI.

Combien puis-je cotiser à un CELI ?

Il y a des règles sur la somme que vous pouvez cotiser chaque année et sur ce qui se produit lorsque vous ne cotisez pas à hauteur du plafond autorisé.

  • Plafond annuel : Le montant varie d’une année à l’autre. Les cotisations annuelles maximales peuvent changer toutes les années. Vous pouvez donc verser jusqu’à 6 000 $ en 2022, mais vérifiez à nouveau l’an prochain pour rester au courant des limites.
  • Report des droits : Si vous avez des droits de cotisation inutilisés des années antérieures, vous pouvez les reporter à une autre année, jusqu’à concurrence du plafond annuel. Si vous retirez des fonds, le montant du retrait sera ajouté au montant des cotisations admissible pour l’année suivante.

C’est pourquoi le CELI est un excellent instrument pour financer de grosses dépenses, comme l’achat d’une voiture ou d’une maison, ou pour constituer un fonds d’urgence. C’est aussi un excellent instrument d’épargne-retraite, surtout si vous avez utilisé tous vos droits de cotisation au REER.

Quelques conseils pour les retraités

  • Si vous avez des droits de cotisation au CELI et que vous n’avez pas besoin de la totalité des versements annuels obligatoires du fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) pour régler vos dépenses courantes, vous pouvez réinvestir les fonds excédentaires des retraits FERR dans votre CELI. Ainsi, ils pourront continuer de croître à l’abri de l’impôt. Il n’y a pas de retraits minimums avec un CELI.
  • Le fait que l’argent que vous retirez de votre CELI n’est pas considéré comme un revenu imposable revêt une importance accrue pour les retraités. Cela signifie que vous pouvez effectuer des retraits sans que ceux-ci aient des effets sur d’autres prestations (comme la Sécurité de la vieillesse) fondées sur le revenu.

CELI

  • Les cotisations ne sont pas déductibles du revenu imposable.
  • L’argent placé dans votre compte fructifiera à l’abri de l’impôt.
  • Lorsque vous cotisez à un CELI, vous avez déjà payé de l’impôt sur le montant de votre cotisation.
  • Au sein d’un CELI, les retraits ne sont pas imposables (notamment tous les intérêts, dividendes ou gains en capital générés).
  • Les CELI ne sont assortis d’aucune limite d’âge et peuvent intéresser les aînés qui n’ont pas besoin d’argent tout de suite, puisqu’il n’est pas obligatoire d’y effectuer des retraits comme c’est le cas pour un FERR.
  • Ce compte peut servir à épargner en vue d’objectifs à court terme, comme l’achat d’une maison ou d’une voiture, ou d’objectifs à long terme, comme la retraite.

REER

  • Les cotisations sont déductibles de votre revenu imposable.
  • Les revenus de votre REER ne sont pas imposés tant qu’ils ne sont pas retirés. Le capital fructifie en franchise d’impôt et peut ainsi se valoriser plus rapidement.
  • Les fonds retirés d’un REER s’ajoutent à votre revenu et sont imposés en conséquence.
  • Vous pouvez verser des cotisations à un REER jusqu’au 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire, date à laquelle votre REER doit être converti en un autre instrument de placement, comme un FERR.

Étapes suivantes

Parlez à votre conseiller financier pour déterminer le type de compte qui vous convient selon vos objectifs et vos besoins.

Déclarations

Le présent document a été préparé par RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. (RBC GMA) aux fins d’information uniquement. Il n’a pas pour objectif de fournir des conseils juridiques, comptables, fiscaux, financiers, liés aux placements ou autres, et ne doit pas servir de fondement à de tels conseils. Les renseignements contenus dans les présentes ont été puisés à des sources jugées fiables, mais leur exactitude ne peut être garantie. Veuillez consulter votre conseiller et lire le prospectus ou le document Aperçu du fonds avant d’investir. Les placements en fonds communs peuvent entraîner des commissions, des frais de suivi et des frais et dépenses de gestion. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leurs rendements antérieurs ne sont pas nécessairement répétés. Les fonds RBC, les fonds BlueBay et les fonds PH&N sont offerts par RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. et distribués par des courtiers autorisés.
Article mis à jour le 12 mars 2021