{{r.fundCode}} {{r.fundName}} {{r.series}} {{r.assetClass}}

Découvrez la nouvelle expérience numérique de RBC iShares.

Vous y trouverez tout ce qui concerne les FNB : stratégies de placement, produits, perspectives et plus encore.

Personne n’y échappe. Nous dressons un budget prévoyant toutes nos dépenses mensuelles et y affectons des sommes à un projet de vacances ou à un autre objectif d’épargne, ainsi qu’à nos besoins d’épargne à long terme.

Puis, la réalité s’impose. Notre revenu après impôt ne couvre guère que nos dépenses mensuelles et il ne reste à peu près rien pour les plaisirs de la vie. Il existe toutefois quelques mesures simples qui peuvent grandement nous aider à concilier notre désir de mener le mode de vie souhaité et notre besoin d’épargner suffisamment pour l’avenir.

La tentation de dresser un budget serré qui nous donnera l’impression de progresser d’un mois à l’autre est tout à fait naturelle. Un budget n’est toutefois utile que s’il est réaliste. Chacun y porte l’ensemble de ses dépenses mensuelles courantes, mais qu’en est-il des frais ponctuels qui peuvent vous empêcher de garder le cap ? Ainsi, vous pourriez ne pas prévoir de somme pour les réparations de voiture, car vous espérez qu’un bris ne surviendra pas tous les mois. Par contre, le jour où votre voiture aura besoin de réparations coûteuses, vous risquerez de dépasser votre budget. Si vous avez une voiture, vous devez donc inscrire à votre budget des postes tels que l’essence, l’assurance, le dépannage et le stationnement. Il en va de même pour toutes vos dépenses connues, potentielles ou prévisibles.

Vous avez maintenant établi un budget réaliste fondé sur vos dépenses mensuelles passées. Si vous dégagez un excédent, vous méritez des félicitations ! Vous pouvez passer à l’étape 3.

Si vous ne dégagez pas d’excédent ou si vous êtes en déficit tous les mois, commencez à chercher des façons de réduire les dépenses. Les dépenses discrétionnaires constituent souvent un bon point de départ. Vous pourriez envisager de réduire les dépenses que vous consacrez entre autres aux sorties, aux vacances et aux voitures. Vous pourriez faire de même pour les services de téléphonie mobile et Internet en comparant les forfaits de différents fournisseurs.

Les sommes ainsi dégagées pourront être consacrées à l’épargne. Il peut être avantageux de demander conseil à des professionnels au sujet des types de stratégies d’épargne à court ou à long terme qui vous conviennent. Évidemment, si vous n’avez pas mis d’argent de côté pour régler les dépenses potentielles dont il a été question à l’étape 1, vous pouvez également placer une partie de votre épargne périodique dans un fonds d’urgence.

Il est souvent difficile de mettre des sommes importantes de côté pour accumuler de l’épargne. Une bonne solution consiste à épargner de petites sommes une fois par mois (voire aux quinzaines).

Lorsque vous aurez une idée du montant que vous pourriez épargner mensuellement, songez à établir un régime d’épargne par paiements préautorisés, qui vous fait épargner périodiquement de petites sommes.

Une fois le régime établi, la répartition efficace des sommes économisées vous permettra de vous rapprocher de vos objectifs. Vous pourriez par exemple diviser votre salaire net en tranches et attribuer un pourcentage de chaque tranche de un dollar gagné à chaque poste budgétaire. 

N’oubliez pas encore une fois de faire preuve de réalisme : attribuez par exemple 60 % de chaque tranche de un dollar aux frais de subsistance et au remboursement des dettes ; 15 % à un fonds d’épargne et d’urgence ; 10 % à l’épargne-retraite ; et 15 % aux dépenses discrétionnaires. Lorsque vous trouverez un juste équilibre, vous pourrez modifier votre budget en conséquence.

Il est important de souligner que la situation personnelle et financière de chacun est différente. Vous aurez donc avantage à élaborer une stratégie d’épargne efficace et réaliste qui répond à vos besoins.

Pour obtenir d’autres conseils sur la façon de subvenir à vos besoins tout en épargnant, communiquez avec votre conseiller financier.

Déclarations

Le présent document a été préparé par RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. (RBC GMA) aux fins d’information uniquement. Il n’a pas pour objectif de fournir des conseils juridiques, comptables, fiscaux, financiers, liés aux placements ou autres, et ne doit pas servir de fondement à de tels conseils.