{{r.fundCode}} {{r.fundName}} {{r.series}} {{r.assetClass}}

Vous visitez le site internet Canadien. Vous pouvez changer la région du site ici.

Conditions d’utilisation pour le Canada

Décélération de la croissance économique

La croissance mondiale a ralenti durant le dernier trimestre en raison de l’affaiblissement du secteur manufacturier, de l’incertitude persistante soulevée par le protectionnisme et le Brexit, de l’atténuation de l’effet des mesures de relance budgétaire et du ralentissement de l’économie chinoise. Notre scénario de base prévoit une croissance économique lente, mais soutenue, tout en reconnaissant que le risque de baisse s’est accru.

Les bénéfices seront essentiels à la hausse du cours des actions

Les actions mondiales ont progressé en juin et en juillet, mais se sont repliées en août à cause de l’escalade des tensions commerciales. Les actions pourraient offrir des rendements compris entre 5 % et 15 % dans un contexte de croissance modeste des bénéfices des sociétés, de faibles taux d’intérêt et d’inflation contenue. Toutefois, si l’on devait entrer en récession, l’impact sur les bénéfices et la confiance des investisseurs pourraient bien faire dégringoler les actions.

La faiblesse des taux obligataires suscite des inquiétudes à l’égard des valorisations

Les obligations d’État mondiales continuent leur ascension et nos modèles d’évaluation émettent des signaux d’alerte alors que les taux atteignent des creux records. Nous prévoyons que des pressions à la hausse s’exerceront sur les taux d’intérêt réels au fil du temps, de sorte que les obligations d’État pourraient dégager des rendements faibles, voire négatifs, durant plusieurs années.

Sommaire

Les marchés financiers sont aux prises avec des perturbations macroéconomiques et, au vu de ces conditions défavorables, les banques centrales ont décidé de venir en renfort en adoptant des mesures de stimulation monétaire. Notre scénario de base prévoit une croissance économique lente, mais soutenue, tout en reconnaissant que le risque de baisse s’est accru.

Stack of papers

Économie

La croissance mondiale a ralenti durant le dernier trimestre en raison de l’affaiblissement du secteur manufacturier, de l’incertitude persistante soulevée par le protectionnisme et le Brexit, de l’atténuation de l’effet des mesures de relance budgétaire et du ralentissement de l’économie chinoise.

Titres à revenu fixe

Les banques centrales ont de manière synchronisée adopté des stratégies de stimulation monétaire, certaines ont même déjà réduit les taux d’intérêt et d’autres annoncent des mesures d’assouplissement supplémentaires.

Marchés boursiers

Les actions mondiales ont décollé en juin et en juillet, mais se sont repliées en août à cause de l’escalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Commentaire sur les catégories d’actif

La croissance économique mondiale a ralenti durant le dernier trimestre, prolongeant une tendance amorcée au début de 2018. L’affaiblissement du secteur manufacturier est la principale cause de ce ralentissement. Le secteur des services n’a enregistré qu’une légère baisse et les dépenses de consommation se sont assez bien maintenues. Les autres facteurs qui ont nui à la croissance économique sont notamment l’intensification de l’incertitude liée au protectionnisme commercial et au Brexit, l’atténuation de l’effet des mesures de relance budgétaire et le ralentissement de l’économie chinoise.

stock listings newspaper

Quand une guerre commerciale devient-elle une guerre des devises ?

Tous les yeux se sont tournés vers le renminbi chinois

Le dollar canadien est susceptible de figurer parmi les monnaies les plus faibles du monde développé

Orientation des taux

Vision du marché

Pondérations régionales recommandées

Perspectives des marchés émergents

Les actions des marchés émergents ont gagné 3.9 % (en dollars US) de janvier à août 2019, mais la progression est loin d’avoir été uniforme. Après avoir commencé l’année en force, grimpant de 14 % de janvier à avril, les actions des marchés émergents ont cédé environ la moitié de ces gains rien qu’en mai. La plupart des pertes subies en mai ont été récupérées en juin et juillet. 

aerial view of steadily rising hills

Ressources