{{r.fundCode}} {{r.fundName}} {{r.series}} {{r.assetClass}}

Découvrez la nouvelle expérience numérique de RBC iShares.

Vous y trouverez tout ce qui concerne les FNB : stratégies de placement, produits, perspectives et plus encore.

Comme la reprise économique amorcée dans la foulée de la pandémie devrait se poursuivre l’an prochain, nous prévoyons que les secteurs des produits industriels, de l’énergie et de la consommation discrétionnaire apporteront alors un soutien à la croissance des bénéfices. La croissance des prêts et les dépenses de consommation augmentent à la suite de la réouverture de l’économie, ce qui contribue à pallier les conséquences de la faiblesse des taux d’intérêt au Canada et aux États-Unis.

La Fed donne la priorité à l’atteinte du plein emploi et paraît convaincue que l’inflation, qui a récemment grimpé, devrait ralentir grâce au rétablissement de la fluidité des chaînes d’approvisionnement et au déplacement de la demande des biens vers les services. Nous nous attendons à ce que les marchés financiers soient volatils au cours des prochains mois et comptons profiter d’un éventuel recul du marché pour accroître nos placements.

Les perspectives des actions européennes sont contrastées. Certains indicateurs avancés de l’Europe ont atteint un sommet, mais les prévisions de bénéfices continuent d’être relevées et les politiques budgétaire et monétaire sont favorables. Nous pensons que les événements de « risque extrême », soit des événements improbables, mais dont il est important de tenir compte dans l’évaluation des risques portefeuille, deviendront plus fréquents.

Il est peu probable que la menace réglementaire pesant sur les titres de croissance chinois se dissipe à court terme, ce qui entraînera une rotation vers les titres indiens. Nous nous attendons à ce que la croissance s’accélère progressivement dans les pays d’Asie au cours des prochains mois, à la faveur de la hausse de la demande d’exportations et de la consommation intérieure.

À notre avis, les banques centrales des pays émergents auront peut-être plus de facilité à négocier la sortie de la pandémie en raison de la moins grande ampleur des mesures de politique qui y ont été prises. Nous pensons que les sociétés financières sont bien placées pour profiter de la conjoncture en raison de la hausse constante du nombre d’entreprises et de particuliers qui utilisent leurs services financiers, notamment de prêts et d’assurance.

Sommaire

Le rebond économique ayant suivi la profonde récession de l’an dernier est maintenant derrière nous, et certaines des perturbations extrêmes qui ont résulté de la pandémie se sont atténuées. Même si l’économie ralentit, la croissance demeure robuste et les consommateurs sont bien placés pour soutenir l’expansion. Les taux obligataires ne pourront rester aussi bas très longtemps et nous continuons de privilégier les actions, car la hausse des bénéfices des sociétés a propulsé le marché haussier à de nouveaux sommets.

Stack of papers

Économie

Des mesures de stimulation budgétaire et monétaire considérables ont été mises en place pendant la pandémie, mais la nécessité de ce soutien se fait moins sentir, et un renversement freinerait la croissance en 2022.

Titres à revenu fixe

Les taux d’intérêt réels, ou après inflation, sont fortement négatifs, ce qui laisse croire que les épargnants subventionnent ceux qui dépensent, une situation qui, selon nous, ne saurait durer.

Marchés boursiers

Malgré des valorisations élevées, nous pensons que les actions peuvent encore produire des rendements modestes, compte tenu des faibles taux d’intérêt, de l’inflation passagère et de la croissance soutenue des bénéfices des sociétés.

Resources

Vous êtes abonnés, merci !

Vous recevrez des notifications dans votre boîte de réception lors de la publication de nouveaux documents.

Abonnez-vous aux alertes par courriel

Soyez au courant. Recevez des notifications dans votre boîte de réception lors de la publication de nouveaux documents.

Cette revue hebdomadaire présente les dernières analyses d’Eric Lascelles, économiste en chef de RBC Gestion mondiale d’actifs.

Dans cette webémission mensuelle, Eric Lascelles, économiste en chef, RBC Gestion mondiale d’actifs, donne son opinion sur la conjoncture économique mondiale, ainsi que son point de vue sur les enjeux économiques actuels.

Chaque trimestre, les membres du Comité des stratégies de placement RBC GMA, se réunissent pour établir des prévisions détaillées sur les placements mondiaux. Pour en savoir plus, lisez ce rapport trimestriel approfondi et regardez les vidéos qui mettent en évidence leurs points de vue.


{{ subErrorText }} En m’abonnant, j’accepte les conditions et la politique sur la protection des renseignements personnels.
{{ subButtonText}}