{{r.fundCode}} {{r.fundName}} {{r.series}} {{r.assetClass}}

Vous visitez le site internet Canadien. Vous pouvez changer la région du site ici.

Conditions d’utilisation pour le Canada

La croissance économique pourrait s’approcher d’un creux

Après avoir reculé pendant presque deux ans, la croissance économique pourrait bien s’approcher d’un creux. Quoique les données réelles ne se soient pas encore améliorées, les indicateurs avancés de la croissance économique se sont stabilisés ou redressés dans la plupart des grandes régions. Selon ces prévisions à jour, nous nous attendons à ce que la croissance mondiale en 2020 corresponde à celle enregistrée en 2019. Il s’agit là d’un signe encourageant après deux ans de ralentissement.

Les actions ont monté en flèche en 2019 et présentent toujours un potentiel de croissance

En 2019, les actions ont produit d’impressionnants gains dans un contexte marqué par de faibles taux d’intérêt, une inflation stable et une croissance économique modérée. Depuis l’été, les secteurs sensibles à la conjoncture économique ont mieux fait que les secteurs défensifs, les actions de valeur ont surpassé les titres de croissance et les marchés internationaux ont participé à la reprise. Par le passé, ce genre de rotation sur les marchés a été associé à une amélioration de la croissance économique et de la croissance des bénéfices des sociétés, ce qui pourrait indiquer que le marché haussier n’est pas encore terminé.

Le contexte de faiblesse des taux devrait persister

Nous ne croyons pas que le léger rebond des taux obligataires au dernier trimestre marque le début d’une hausse marquée des taux. Nos modèles indiquent que les obligations sont vulnérables au risque d’évaluation, étant donné que les taux se situent en deçà de leurs niveaux d’équilibre, en particulier hors de l’Amérique du Nord. Cependant, nous croyons que toute hausse des taux devrait se faire graduellement et sur une longue période.

Sommaire

Les marchés financiers ont été le théâtre d’une solide reprise en 2019, alors que quelques-uns des principaux problèmes macroéconomiques de l’année précédente se sont atténués et que de nouveaux facteurs positifs sont apparus. Même si des risques subsistent, plusieurs signaux positifs se sont traduits par une amélioration des perspectives et une réduction de la probabilité qu’un scénario négatif se concrétise.

Stack of papers

Économie

Après avoir reculé pendant presque deux ans, la croissance économique pourrait bien s’approcher d’un creux. Quoique les données réelles ne se soient pas encore améliorées, les indicateurs avancés de la croissance économique se sont stabilisés ou redressés dans la plupart des grandes régions.

Titres à revenu fixe

De nombreuses banques centrales, y compris celles des États-Unis, de la zone euro, de la Chine et de l’Inde, ont réduit les taux d’intérêt, alors que certaines ont relancé leur programme d’assouplissement quantitatif.

Marchés boursiers

En 2019, les actions ont produit d’impressionnants gains dans un contexte marqué par de faibles taux d’intérêt, une inflation stable et une croissance économique modérée.

Commentaire sur les catégories d’actif

Malgré des épisodes de volatilité récurrents, le marché boursier a finalement retrouvé sa forme en 2019, compensant d’abord les dommages subis à la fin de 2018 et atteignant récemment de nouveaux sommets. Deux principaux faits sont à l’origine de cette vague d’optimisme.

stock listings newspaper

Les perspectives des monnaies des pays développés dépendent en grande partie de facteurs propres aux pays.

L’incertitude quant à l’issue des élections de 2020 aux États-Unis pourrait rendre le dollar moins intéressant l’an prochain.

Le dollar canadien reste avantagé par des taux supérieurs à ceux de nombreux pays développés.

Pondérations régionales recommandées

Vision du marché

Orientation des taux

Perspectives des marchés émergents

Au cours des neuf dernières années, les marchés boursiers des pays émergents ont enregistré des rendements inférieurs à ceux des pays développés, compte tenu de la robustesse du dollar américain et du ralentissement de la croissance des bénéfices et du PIB par rapport aux marchés développés. Nous croyons que ces tendances s’inverseront au cours des prochaines années et qu’elles finiront par favoriser l’amélioration des rendements boursiers des marchés émergents comparativement à ceux des marchés développés.

 

aerial view of steadily rising hills

Ressources

Vous êtes abonnés, merci !

Vous recevrez des notifications dans votre boîte de réception lors de la publication de nouveaux documents.

Abonnez-vous aux alertes par courriel

Soyez au courant. Recevez des notifications dans votre boîte de réception lors de la publication de nouveaux documents.

Cette revue hebdomadaire présente les dernières analyses d’Eric Lascelles, économiste en chef de RBC Gestion mondiale d’actifs.

Dans cette webémission mensuelle, Eric Lascelles, économiste en chef, RBC Gestion mondiale d’actifs, donne son opinion sur la conjoncture économique mondiale, ainsi que son point de vue sur les enjeux économiques actuels.

Chaque trimestre, les membres du Comité des stratégies de placement RBC GMA, se réunissent pour établir des prévisions détaillées sur les placements mondiaux. Pour en savoir plus, lisez ce rapport trimestriel approfondi et regardez les vidéos qui mettent en évidence leurs points de vue.


{{ subErrorText }} En m’abonnant, j’accepte les conditions et la politique sur la protection des renseignements personnels.
{{ subButtonText}}